Menu

Risques d’inondations : le gouvernement doit assumer ses responsabilités

Risques d’inondations : le gouvernement doit assumer ses responsabilités

Par Sylvain Berrios – J’ai attiré l’attention du gouvernement sur l’ouvrage exutoire de crue de la vanne secteur localisée à Joinville-le-Pont, dans le Val-de-Marne. Cette vanne secteur a été mise en place en 1933 au sein de l’écluse de Saint-Maur par l’Office national de la navigation, devenu Voies navigables de France. Ce dispositif permet, en cas de crue, d’augmenter le débit s’écoulant par le canal et de soulager la boucle de la Marne autour de la commune de Saint-Maur-des-Fossés, et, en amont, jusqu’en Seine-Saint-Denis. L’ouvrage est vieillissant et non entretenu depuis de nombreuses années. Les services de la navigation en charge de manœuvrer cet ouvrage ne l’utilisent plus, de peur de le bloquer.

Depuis plus de dix ans, des réunions se sont tenues en préfecture du Val-de-Marne pour envisager le financement de la réhabilitation de la vanne. La dernière étude portée par le Conseil général du Val-de-Marne estime que l’utilisation de la vanne secteur permettrait de réduire le niveau de la crue de quarante-quatre centimètres pour les villes à proximité et jusqu’à près de dix centimètres pour les plus éloignées, réduisant les dégâts sur les logements, les équipements publics et les infrastructures.

Au regard des derniers événements météorologiques survenus dans le sud de la France, il apparaît urgent de sécuriser les villes et territoires soumis à des risques élevés d’inondations en cas de très forte crue.

Le financement de cette opération est estimé à 3 millions d’euros dont 2,5 millions d’aides confirmées par le fonds Barnier, le département du Val-de-Marne et le département de Seine-Saint-Denis. La participation des communes impliquées dans ce plan de financement est de 500.000 euros.

Dans un contexte de baisse des dotations de l’État, les communes n’ont plus les moyens de financer un tel ouvrage, dont l’entretien et la mise aux normes, différés depuis des années, relèvent directement de l’Etat. Ainsi, j’ai demandé au gouvernement dans une question écrite d’assumer pleinement ses responsabilités, son autorité et ses compétences sur ce dossier, et de débloquer rapidement les fonds nécessaires au financement de cette opération urgente et indispensable pour garantir la sécurité des biens et des personnes sur ce territoire.

Lire la question écrite en cliquant ici.

Articles similaires

Visites aux lycées Mansart et Berthelot avec la Région IDF

Par Sylvain BERRIOS – Avec James Chéron, Vice-président de la Région Ile-de-France et Jasmine Camara (Maire-adjointe de Ville de Saint Maur des Fossés et Conseillère régionale), nous nous sommes rendus aux lycées Mansart et Berthelot pour rencontrer les proviseurs et les équipes pédagogiques. Plusieurs sujets à l’ordre du… Lire l’article

Conférence sur les sols

Par Sylvain BERRIOS – Ce Mercredi 19 Janvier avait lieu une conférence très riche et intéressante donnée par le Professeur Marc-André Selosse sur le thème «Le sol, ces compagnons que nous méconnaissons ». L’attention que nous portons à Ville de… Lire l’article

Galettes du Cœur

Par Sylvain BERRIOS – Les galettes du cœur à Adamville étaient de retour. Presque tous les boulangers de Ville de Saint Maur des Fossés et des restaurateurs ont participé en donnant des galettes des rois…et quelques autres pâtisseries qui sont vendues au profit… Lire l’article