Usine Eiffage de Bonneuil : la ville de Saint-Maur choisit le Cabinet d’avocats Huglo-Lepage pour obtenir l’annulation de l’autorisation d’exploitation de l’usine de bitume Eiffage de Bonneuil | Sylvain Berrios
Menu

Usine Eiffage de Bonneuil : la ville de Saint-Maur choisit le Cabinet d’avocats Huglo-Lepage pour obtenir l’annulation de l’autorisation d’exploitation de l’usine de bitume Eiffage de Bonneuil

nonausineeiffagebonneuilPar Sylvain Berrios– Depuis plusieurs semaines maintenant, la société Eiffage réalise des tests de production de sa nouvelle usine installée sur le port de Bonneuil. La ville de Saint-Maur qui s’est opposée dès l’origine à cette implantation, a obtenu du préfet du Val-de-Marne un arrêté complémentaire à l’arrêté d’autorisation d’exploitation de l’usine de bitume d’Eiffage de Bonneuil qui est une installation classée. Ce nouvel arrêté dispose qu’avant l’ouverture, la société exploitante doit produire de nouvelles études relatives à l’impact sur l’environnement et le tissu résidentiel avoisinant. Malgré une ultime réunion avec le Préfet du Val-de-Marne qui s’est tenue le 31 mai 2012, la ville de Saint-Maur a considéré que cet arrêté complémentaire et les conclusions du préfet ne satisfaisaient pas à ses exigences en matière de pollution de l’air, de l’eau, des risques sanitaires et d’information du public. Dès lors la mairie de Saint-Maur a décidé de porter l’affaire devant les tribunaux en déposant une demande de suspension en urgence des autorisations délivrées devant le juge des référés et en déposant par ailleurs un recours en annulation de l’autorisation d’exploiter devant le tribunal administratif. Saint-Maur sera d’ailleurs la seule ville à agir dans ce sens. Pour ce faire, la mairie a choisi de s’adjoindre les services du Cabinet d’avocats Huglo-Lepage spécialiste du droit de l’environnement, précurseur dans ce domaine et expert reconnu auprès de la commission européenne à Bruxelles. Le cabinet Huglo-Lepage s’est ainsi illustré dans les grands procès environnementaux tels que le procès des Boues Rouges de la Montedison ou encore le procès de l’Amoco Cadiz en 1978. Le choix de ce cabinet spécialisé est rendu nécessaire par la complexité technique du dossier, mais également parce que l’intransigeance affichée par la société Eiffage laisse supposée un bras de fer juridique long et difficile. Rappelons à cet effet, que le directeur de l’usine Eiffage de bitume de Bonneuil a d’ores et déjà indiqué qu’il refusait de modifier son calendrier…calendrier qui ne semble être connu ni de la préfecture, ni du port de Bonneuil ! Pourtant le commissaire enquêteur, conscient de la faiblesse de l’enquête qui a présidé à l’autorisation d’exploitation, avait assorti son avis de plusieurs réserves, dont celle d’engager une concertation avec les différentes parties prenantes…La mobilisation continue donc et tous les témoignages seront utiles et versés au dossier.

Articles similaires

Tous aux cinémas de Saint-Maur !

Par Sylvain BERRIOS – Avec la reprise du cinéma les 4 Delta, la Ville enrichit une offre cinématographique ambitieuse en faisant le choix de gérer désormais, de manière mutualisée, deux cinémas de quartier aux profils complémentaires, le Lido et le… Lire l’article

Plan canicule

Par Sylvain BERRIOS – Dans le cadre de son plan de prévention « canicule », la Ville recense les personnes de plus de 65 ans fragiles et isolées (ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail) n’ayant pas de famille, ni d’amis… Lire l’article

Bravo et Merci les Bleus !

Par Sylvain BERRIOS – Hier, place de l’Hôtel de Ville, vous étiez des milliers à soutenir l’équipe de France devant l’écran géant. Nous avons vibré tout au long de ce match à l’issue duquel les Bleus ont gagné une deuxième étoile de… Lire l’article