Menu

Saint-Maur encadre l’implantation de logements sociaux et défend un urbanisme à taille humaine

Logement social à Saint-MaurPar Sylvain Berrios – Une pression sans précédent s’exerce sur la ville de Saint-Maur pour une densification rapide et massive :

– Le Conseil général et le Conseil régional souhaitent porter le taux de logement social dans chaque ville d’Ile-de-France à 30% (soit pour Saint-Maur la construction massive 9 000 logements) ;

-L’un des objectifs prioritaire de la Société du Grand Paris est la réalisation de 70 000 logements par an ;

– Par la loi, le pouvoir des préfets pour contraindre les communes à densifier s’est considérablement accru, avec des amendes très fortes et la possibilité de se substituer aux communes en matière d’aménagement.

C’est dans ce contexte que le Conseil municipal a choisi d’encadrer l’implantation de logements sociaux via un contrat de mixité sociale afin de continuer à maîtriser son urbanisme. L’objectif est de répondre aux besoins des saint-mauriens (étudiants, jeunes ménages, primo-accédants, personnel communal, personnes âgées) et de nous prémunir des dispositions les plus coercitives de la loi.

Le contrat de mixité sociale propose :

– De maintenir notre Plan d’Occupation des Sols en incluant des adaptations spécifiques pour permettre la réalisation de projets d’aménagement qui s’inscrivent dans une démarche de développement durable

– De conforter le rôle de la Société Aménagement Immobilière de Saint-Maur comme principal opérateur municipal de logements sociaux

– D’inclure des mesures pour favoriser l’accession sociale à la propriété pour les primo accédants saint-mauriens

– D’utiliser l’amende dite « Gayssot » pour financer la création ou la réhabilitation de logements sociaux

– De lutter contre le logement insalubre en proposant aux propriétaires des aides financières spécifiques d’amélioration de l’habitat

– De renforcer la veille foncière et l’exercice du droit de préemption qui pourra être confié à la SAIEM pour permettre d’accélérer les projets et éviter les frais de gestion redondants.

L’ensemble de ces dispositions permettent à la ville de Saint-Maur de continuer à développer un urbanisme à taille humaine et de se préserver des sanctions les plus dangereuses pour notre cadre de vie prévue par loi.

Articles similaires

Horizons 2021 à Marcelin Berthelot

Par Sylvain BERRIOS – Ce matin, j’ai accueilli à Saint-Maur, au lycée Marcelin Berthelot, Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale, et Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, pour le lancement du site Horizons 2021 destiné à faciliter l’orientation des élèves, et… Lire l’article

Lancement du Cercle des entrepeneurs saint-mauriens

Par Sylvain BERRIOS – Ce matin, avec Olivier SCHILLER, Directeur Général de Septodont, nous avons lancé le Cercle des entrepreneurs saint-mauriens dans lequel des hommes et des femmes, chefs d’entreprises, se sont réunis pour développer des synergies, une interaction entre… Lire l’article

Bonne année 2019

Par Sylvain BERRIOS – Saint-Maur est une ville, certes, mais c’est surtout une presqu’île qui cultive son art de vivre ensemble et son environnement exceptionnel. Chaque jour, nous travaillons pour que nous soyons heureux de vivre à Saint-Maur, grâce à… Lire l’article