Référé contre l’usine de bitume Eiffage de Bonneuil : Le Préfet, la DRIEE et Eiffage plaident ensemble l’absence de nuisance! Saint-Maur demande l’arrêt immédiat de l’exploitation. Décision début juillet. | Sylvain Berrios
Menu

Référé contre l’usine de bitume Eiffage de Bonneuil : Le Préfet, la DRIEE et Eiffage plaident ensemble l’absence de nuisance! Saint-Maur demande l’arrêt immédiat de l’exploitation. Décision début juillet.

tribunaladminstartifdemelunPar Sylvain Berrios – Ce mercredi 13 juin, le Tribunal Administratif de Melun, saisi par le maire de Saint-Maur, a examiné la demande d’annulation immédiate de l’exploitation de l’usine de bitume Eiffage de Bonneuil. La ville de Saint-Maur a plaidé l’urgence à stopper l’exploitation du fait des nuisances olfactives, des incidences sanitaires et sociales et des insuffisances de l’étude d’impact et a notamment produit les témoignages des Saint-Mauriens et les constats d’huissiers y afférents. Face à la ville, le Préfet, la DRIEE (Direction régionale et interdépartementale de l’environnement en charge d’instruire les dossiers des installations classées tel que celui d’Eiffage) et …Eiffage! Ensemble, ils ont contesté les nuisances olfactives! Ensemble ils ont considéré que rien dans le fonctionnement de l’usine de bitume d’Eiffage de Bonneuil ne justifiait une urgence à agir! Ensemble, ils ont prétendu qu’un dialogue était établi avec les habitants! Poussant l’indécence jusqu’à indiquer que l’usine de bitume d’Eiffage de Bonneuil était une installation classée précisément parce qu’elle créait des nuisances et des risques de pollution, mais sans réel préjudice pour les riverains! Enfin, ensemble ils ont défendu le droit d’entreprendre et l’intérêt économique du projet! La ville a rappelé avec fermeté que les impératifs de santé publique étaient supérieurs aux impératifs économiques, et que les témoignages des Saint-Mauriens et les constats d’huissiers n’étaient ni contestables, ni contestés. Le juge des référés a indiqué qu’un jugement serait rendu début juillet, après avoir entendu les deux autres plaignants T’air-eau et un groupe de riverains qui ont également entrepris une action devant le tribunal administratif.

Articles similaires

Tous aux cinémas de Saint-Maur !

Par Sylvain BERRIOS – Avec la reprise du cinéma les 4 Delta, la Ville enrichit une offre cinématographique ambitieuse en faisant le choix de gérer désormais, de manière mutualisée, deux cinémas de quartier aux profils complémentaires, le Lido et le… Lire l’article

Plan canicule

Par Sylvain BERRIOS – Dans le cadre de son plan de prévention « canicule », la Ville recense les personnes de plus de 65 ans fragiles et isolées (ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail) n’ayant pas de famille, ni d’amis… Lire l’article

Bravo et Merci les Bleus !

Par Sylvain BERRIOS – Hier, place de l’Hôtel de Ville, vous étiez des milliers à soutenir l’équipe de France devant l’écran géant. Nous avons vibré tout au long de ce match à l’issue duquel les Bleus ont gagné une deuxième étoile de… Lire l’article