Henri Plagnol choisit de sacrifier Saint-Maur à son poste de député | Sylvain Berrios
Menu

Henri Plagnol choisit de sacrifier Saint-Maur à son poste de député

Lors du conseil municipal du 11 octobre 2012, les élus municipaux ont refusé de voter deux délibérations présentées par le maire. Il s’agissait d’une part d’une décision budgétaire marquée à nouveau par une hausse des dépenses de fonctionnement au détriment de l’investissement notamment dans les écoles maternelles et primaires, et d’autre part d’une hausse des impôts de 23% pour les commerçants et entrepreneurs réalisant un chiffre d’affaires de plus de 100 000 euros. Par ailleurs les élus municipaux ont remis en cause le fonctionnement de la municipalité, un cabinet pléthorique, des dépenses de prestige alors que la ville est en difficulté financière et enfin la faible implication et les absences répétées du maire.

Malgré l’électrochoc que constitue l’appel des 29 élus municipaux à une remise en cause de la politique municipale et de la gouvernance de la municipalité par Henri Plagnol, ce dernier s’est enfermé dans un mutisme total, préférant au dialogue le pourrissement de la situation et un blocage complet de la ville avec tous les risques que cela comporte pour Saint-Maur.

Fragilisé par l’annulation de son élection de député par le Conseil Constitutionnel suite au non respect du Code électoral, Henri Plagnol qui a quitté l’UMP pour l’UDI, semble prêt à tout sacrifier pour conserver son poste de député lors de l’élection partielle qui se déroulera du 9 et 16 décembre prochain.

C’est pourquoi pour éviter une situation de mise sous tutelle préfectorale, une demande de Conseil municipal extraordinaire a été déposée sur le bureau du maire, comportant 7 demandes simples à satisfaire et permettant un meilleur fonctionnement municipal :
1 – Création, à l’instar de toutes les communes, d’un Bureau Municipal, qui anime et coordonne l’action municipale
2 – Redéfinition du rôle, de la composition et du train de vie du Cabinet du Maire
3 – Suspension immédiate des dépenses de prestige telle que « Saint-Maur en toute liberté » tant qu’un point budgétaire précis sur le coût de ces manifestations n’aura pas été présenté au Conseil municipal
4 – Remise à plat des responsabilités et du processus de passation des marchés publics
5 – Présentation par le Maire d’un plan stratégique de maîtrise des dépenses de fonctionnement et de programmation des investissements
6 – Mise en place d’une commission municipale de contrôle des dépenses communales
7 – Adoption d’un nouveau règlement intérieur fixant le nombre de groupe d’élus et les moyens de fonctionnement y afférents.

Malgré l’urgence de la situation, Henri Plagnol a refusé tout dialogue, indiquant qu’il n’avait pas de temps à consacrer à cela à cause de sa campagne électorale pour sa réélection de député, et que la situation pouvait attendre…Noel!

Articles similaires

Tous aux cinémas de Saint-Maur !

Par Sylvain BERRIOS – Avec la reprise du cinéma les 4 Delta, la Ville enrichit une offre cinématographique ambitieuse en faisant le choix de gérer désormais, de manière mutualisée, deux cinémas de quartier aux profils complémentaires, le Lido et le… Lire l’article

Plan canicule

Par Sylvain BERRIOS – Dans le cadre de son plan de prévention « canicule », la Ville recense les personnes de plus de 65 ans fragiles et isolées (ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail) n’ayant pas de famille, ni d’amis… Lire l’article

Bravo et Merci les Bleus !

Par Sylvain BERRIOS – Hier, place de l’Hôtel de Ville, vous étiez des milliers à soutenir l’équipe de France devant l’écran géant. Nous avons vibré tout au long de ce match à l’issue duquel les Bleus ont gagné une deuxième étoile de… Lire l’article