Menu

Henri Plagnol choisit de sacrifier Saint-Maur à son poste de député

Lors du conseil municipal du 11 octobre 2012, les élus municipaux ont refusé de voter deux délibérations présentées par le maire. Il s’agissait d’une part d’une décision budgétaire marquée à nouveau par une hausse des dépenses de fonctionnement au détriment de l’investissement notamment dans les écoles maternelles et primaires, et d’autre part d’une hausse des impôts de 23% pour les commerçants et entrepreneurs réalisant un chiffre d’affaires de plus de 100 000 euros. Par ailleurs les élus municipaux ont remis en cause le fonctionnement de la municipalité, un cabinet pléthorique, des dépenses de prestige alors que la ville est en difficulté financière et enfin la faible implication et les absences répétées du maire.

Malgré l’électrochoc que constitue l’appel des 29 élus municipaux à une remise en cause de la politique municipale et de la gouvernance de la municipalité par Henri Plagnol, ce dernier s’est enfermé dans un mutisme total, préférant au dialogue le pourrissement de la situation et un blocage complet de la ville avec tous les risques que cela comporte pour Saint-Maur.

Fragilisé par l’annulation de son élection de député par le Conseil Constitutionnel suite au non respect du Code électoral, Henri Plagnol qui a quitté l’UMP pour l’UDI, semble prêt à tout sacrifier pour conserver son poste de député lors de l’élection partielle qui se déroulera du 9 et 16 décembre prochain.

C’est pourquoi pour éviter une situation de mise sous tutelle préfectorale, une demande de Conseil municipal extraordinaire a été déposée sur le bureau du maire, comportant 7 demandes simples à satisfaire et permettant un meilleur fonctionnement municipal :
1 – Création, à l’instar de toutes les communes, d’un Bureau Municipal, qui anime et coordonne l’action municipale
2 – Redéfinition du rôle, de la composition et du train de vie du Cabinet du Maire
3 – Suspension immédiate des dépenses de prestige telle que « Saint-Maur en toute liberté » tant qu’un point budgétaire précis sur le coût de ces manifestations n’aura pas été présenté au Conseil municipal
4 – Remise à plat des responsabilités et du processus de passation des marchés publics
5 – Présentation par le Maire d’un plan stratégique de maîtrise des dépenses de fonctionnement et de programmation des investissements
6 – Mise en place d’une commission municipale de contrôle des dépenses communales
7 – Adoption d’un nouveau règlement intérieur fixant le nombre de groupe d’élus et les moyens de fonctionnement y afférents.

Malgré l’urgence de la situation, Henri Plagnol a refusé tout dialogue, indiquant qu’il n’avait pas de temps à consacrer à cela à cause de sa campagne électorale pour sa réélection de député, et que la situation pouvait attendre…Noel!

Articles similaires

10 ans de jumelage avec Ramat Ha-sharon

Par Sylvain BERRIOS – Sur l’invitation du Maire de Ramat Ha-sharon, Avi Gruber, je me suis rendu au Nord de Tel-Aviv pour célébrer les 10 ans du jumelage et témoigner directement des liens qui unissent nos deux communes.

Big Jump 2019

Par Sylvain BERRIOS – Cette année, la Marne n’a jamais été aussi propre et aussi chaude! A cette occasion, nous avons installé pour la première fois une « piscine naturelle » dans notre rivière. Quand l’esprit du beach est de retour dans notre… Lire l’article

NOUVEAU : DÉCOUVREZ LE PARCATOUTOU !

Par Sylvain BERRIOS – Inauguré ce Mercredi 3 Juillet , le Parcatoutou est un espace d’exercice et de détente canin de 400 m2. Situé sur la place du 8 mai 1945, en face du bureau de Poste de l’avenue Foch, ce… Lire l’article