Menu

Impôts locaux : La principale promesse électorale d’Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation, est un raté retentissant

Impôts locaux : La principale promesse électorale d’Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation, est un raté retentissant

Par Sylvain BERRIOS – La faute aux 6000 maires qui ont augmenté la taxe reprennent en cœur les fameux marcheurs, appelant à relayer un non moins retentissant #balancetonmaire ! 

Je passe rapidement sur la tentative de surfer sur l’action collective #balancetonporc. C’est aussi affligeant qu’incompréhensible, et avant tout profondément blessant pour les femmes victimes qui voient ainsi détournés et banalisés des faits qu’elles ont courageusement dénoncés et qui sont autrement plus graves. 

Je ne m’attarde pas non plus sur une prétendue baisse de la taxe d’habitation pour 80% des Français alors qu’à Saint-Maur, cela n’aurait concerné au mieux que 25% de la population.

Je ne relèverai pas non plus le mutisme total du gouvernement sur le mécanisme de compensation pour les communes, à ce jour encore inconnu.

En revanche, il convient de s’arrêter quelques minutes sur la supercherie que constitue l’annonce de la suppression de la taxe d’habitation pour les Français et la volonté de l’exécutif de rejeter la faute de l’échec sur les maires.

Comment un Inspecteur Général des Finances, ancien ministre des Finances devenu Président de la République pouvait-il ignorer qu’il n’avait pas le pouvoir de fixer à la place des maires le taux de la taxe d’habitation? Qu’il s’agissait d’un impôt local et non national ? 

Comment un Premier Ministre, ancien maire de l’une des plus grandes villes de France pouvait-il lui aussi l’ignorer ?

Comment un Ministre du budget, ancien maire de l’une des plus grandes villes du Nord, pouvait-il l’ignorer également?

Comment peuvent-ils feindre de découvrir maintenant que leur annonce qui avait suscité un véritable espoir chez les Français ne pourrait pas être tenue, alors que les taux d’imposition ont été votés par les conseils municipaux il y a maintenant plusieurs mois ?

Comment imaginaient-ils que les cinq mille communes qui ont subi des baisses considérables de leurs dotations et qui doivent toujours continuer à investir allaient équilibrer leurs budgets municipaux ? 

Les maires ont des responsabilités et doivent y faire face quotidiennement, sans faillir, sans artifice budgétaire, selon un principe de réalité permanent.

Lorsque le Ministre du Budget prétend faire la leçon aux Maires alors que tous les budgets des communes sont votés en équilibre et qu’il présente dans le même temps un budget de la Nation avec près de 100 milliards d’euros de déficit et une dette qui va dépasser les 100% du PIB, est-ce honteux? Irresponsable? Arrogant? Pitoyable? Les quatre à la fois ? C’est cela la politique du nouveau monde?

À Saint-Maur, je n’ai pas augmenté les taux d’imposition pendant 3 ans. J’ai maintenu les abattements fiscaux de 15% pour charge de famille, instauré un abattement fiscal pour les personnes handicapées, détoxifié et commencé à réduire la dette, investi dans les écoles, pour le sport, la culture et cette année la voirie, réduit les dépenses de personnel. Sur recommandation de la chambre régionale des comptes, j’ai révisé à la hausse les tarifs périscolaires. J’ai strictement limité la hausse d’impôt au montant de la taxe SRU, car chacun sait parfaitement qu’il est illusoire de vouloir imposer une densification massive et rapide de 8000 logements, fussent-ils sociaux, à Saint-Maur. C’est une mesure de protection de notre ville qui garantit notre notre capacité d’investissement et la qualité des services rendus. Je l’ai fait publiquement, annoncé lors de 25 réunions publiques, et le Conseil municipal l’a voté en séance publique il y a 9 mois. C’est transparent et j’en répondrai à tous les Saint-Mauriens qui m’interrogeront. A Saint-Maur, nous n’avons jamais été à la solde de quiconque. Nous décidons ce que nous pensons bien pour notre ville. Et tant pis si cela ne correspond pas au caprice de Président de la République, qui sait être généreux avec l’argent des autres et ne se satisfait pas d’un nouvel échec au beau milieu d’un énième départ rocambolesque de son gouvernement. 

Articles similaires

POURQUOI LES IMPÔTS LOCAUX AUGMENTENT CETTE ANNÉE À SAINT-MAUR ?

Par Sylvain BERRIOS – Cette année, le Conseil municipal a été contraint d’augmenter les impôts pour payer la taxe SRU sur la carence de logements sociaux, de 7 millions d’euros. Une taxe sur le logement social, imposée par l’État, qui explose… Lire l’article

Impôts locaux : La principale promesse électorale d’Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation, est un raté retentissant

Par Sylvain BERRIOS – La faute aux 6000 maires qui ont augmenté la taxe reprennent en cœur les fameux marcheurs, appelant à relayer un non moins retentissant #balancetonmaire !  Je passe rapidement sur la tentative de surfer sur l’action collective… Lire l’article

Signature du Contrat d’actions Trames Verte et Bleue Marne Confluence

Par Sylvain BERRIOS – Ce mercredi 3 octobre 2018, j’ai signé avec 22 autres élus le contrat d’actions Trames Verte et Bleue Marne Confluence 2018-2023 porté par le syndicat Marne Vive. Ce contrat d’un montant de 98 millions d’euros  regroupe… Lire l’article