Menu

Le gouvernement décide de mépriser les ostéopathes

berriososthéopathePar Sylvain Berrios – L’article 25 du projet de loi de modernisation de notre système de santé omet d’y intégrer les ostéopathes. Ces derniers se trouvent ainsi dans une situation d’insécurité juridique liée à une impossibilité de communiquer avec les différentes professions de santé et entraînant, de facto, une absence totale de collaboration. Et pourtant, cette pratique thérapeutique est fort plébiscitée et appréciée par les Français pour ses bienfaits de qualité. Elle représente également une alternative notable et fiable à la consommation de médicaments. Près d’un Français sur deux a consulté un ostéopathe au cours de l’année 2014.

Actuellement, sous peine de sanction pénale, la législation en vigueur ne permet pas qu’un ostéopathe transmette directement les informations de son patient aux établissements et aux professionnels du monde de la santé. Inversement, ces derniers ne peuvent pas communiquer une quelconque information concernant un de leurs patients à un ostéopathe. Ainsi, j’ai déposé trois amendements (voir les amendements) demandant l’établissement légale d’une libre communication entre les deux parties ci-présentées afin d’assurer la qualité de la prise en charge des patients.

Articles similaires

10 ans de jumelage avec Ramat Ha-sharon

Par Sylvain BERRIOS – Sur l’invitation du Maire de Ramat Ha-sharon, Avi Gruber, je me suis rendu au Nord de Tel-Aviv pour célébrer les 10 ans du jumelage et témoigner directement des liens qui unissent nos deux communes.

Big Jump 2019

Par Sylvain BERRIOS – Cette année, la Marne n’a jamais été aussi propre et aussi chaude! A cette occasion, nous avons installé pour la première fois une « piscine naturelle » dans notre rivière. Quand l’esprit du beach est de retour dans notre… Lire l’article

NOUVEAU : DÉCOUVREZ LE PARCATOUTOU !

Par Sylvain BERRIOS – Inauguré ce Mercredi 3 Juillet , le Parcatoutou est un espace d’exercice et de détente canin de 400 m2. Situé sur la place du 8 mai 1945, en face du bureau de Poste de l’avenue Foch, ce… Lire l’article