Germaine Tillion entre au Panthéon | Sylvain Berrios
Menu

Germaine Tillion entre au Panthéon

Germaine Tillion entre au Panthéon

Par Sylvain Berrios – Le 27 mai, j’assisterai en ma qualité de Maire de Saint-Maur-des-Fossés, à l’entrée de Germaine Tillion, ethnologue, résistante et Saint Maurienne, au Panthéon aux côtés de Geneviève de Gaulle, Pierre Brossolette et Jean Zay, trois autres figures de la Résistance française.

Dans cette perspective, j’ai participé le 13 mai dernier à la cérémonie de prélèvement de terre au cimetière de Condé à Saint-Maur. La dépouille de Germaine Tillion demeurera à Saint-Maur, conformément à la volonté de la famille. 


L’association qui porte son nom a également dévoilé une plaque en hommage à Emilie Tillion, sa mère, morte en déportation à Ravensbrück. Cette plaque figurera sur le caveau familial.

En présence des proches de Germaine Tillion, des membres fondateurs de l’association Germaine Tillion, et des représentants des anciens combattants, déportés ou résistants de Saint-Maur, j’ai rendu hommage à cette femme exceptionnelle, figure incontournable de la Résistance française. J’ai pu exprimer mon immense fierté et celle des Saint-Mauriens d’abriter une grande figure de la Nation.

 « Nous reconnaissons d’emblée qu’une cause qui nous est chère, celle de notre patrie, c’est par amour pour elle que nous nous sommes groupés, c’est pour essayer de maintenir sa foi et son espérance. Mais nous ne voulons pas, nous ne voulons absolument pas lui sacrifier la vérité, car notre patrie ne nous est chère qu’à la condition de ne pas devoir lui sacrifier la vérité. Notre cœur est engagé à fond dans la cause de la patrie, mais notre esprit doit rester vigilant et clair, prêt à juger contre nous-mêmes si c’est nécessaire ». Ses propres mots suffisent à nous éclairer sur Germaine Tillion. Elle qui, avec courage, a su unifier dans son action, ses convictions personnelles, sa foi et les valeurs de la Nation en lesquelles elle croyait profondément.

 A chaque croisée des chemins difficiles à laquelle elle a été confrontée, Germaine Tillion a su faire preuve d’une unité de vie inébranlable et d’un engagement à toute épreuve, notamment dans son engagement en Algérie. Figure de conciliation et d’unité, Germaine Tillon est un exemple fort d’engagement pour nos jeunes générations.

 Son entrée dans ce monument de reconnaissance patriotique est pour la Ville un immense honneur : il y aura dorénavant un peu de Saint-Maur au Panthéon.

Articles similaires

Tous aux cinémas de Saint-Maur !

Par Sylvain BERRIOS – Avec la reprise du cinéma les 4 Delta, la Ville enrichit une offre cinématographique ambitieuse en faisant le choix de gérer désormais, de manière mutualisée, deux cinémas de quartier aux profils complémentaires, le Lido et le… Lire l’article

Plan canicule

Par Sylvain BERRIOS – Dans le cadre de son plan de prévention « canicule », la Ville recense les personnes de plus de 65 ans fragiles et isolées (ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail) n’ayant pas de famille, ni d’amis… Lire l’article

Bravo et Merci les Bleus !

Par Sylvain BERRIOS – Hier, place de l’Hôtel de Ville, vous étiez des milliers à soutenir l’équipe de France devant l’écran géant. Nous avons vibré tout au long de ce match à l’issue duquel les Bleus ont gagné une deuxième étoile de… Lire l’article