Menu

13 octobre : Pour pallier la démission des services de l’Education nationale, Saint-Maur assure un service minimum d’accueil et enverra la facture au Ministère

13 octobre : Pour pallier la démission des services de l’Education nationale, Saint-Maur assure un service minimum d’accueil et enverra la facture au Ministère

Par Sylvain Berrios – Après avoir saisi la Directrice académique des services de l’Education nationale, la Rectrice, le préfet et la Ministre, aux côtés des représentants de parents d’élèves, des syndicats enseignants et de nombreux autres maires, j’ai constaté ce vendredi que l’Education nationale rejetait définitivement la possibilité de reporter la matinée de consultation des enseignants sur un samedi matin.

Alors que d’autres académies ont décalé la demi-journée un samedi ou un mercredi matin, je prendrai mes responsabilités de Maire en accueillant les enfants le lundi 13 octobre au matin, hors de tout cadre réglementaire, puisque le Ministère a refusé de déclencher le service minimum d’accueil.

En conséquence, la Ville de Saint-Maur a mobilisé animateurs, personnel communal titulaire du BAFA, enseignants en retraite et éducateurs sportifs de la Ville pour accueillir les enfants et répondre aux inquiétudes des 6500 familles saint-mauriennes sans solution de garde pour leurs enfants.

Une garderie sera donc organisée dans les écoles pour accueillir les enfants dont les parents n’ont aucune solution de garde, et les cantines scolaires seront ouvertes pour tous, sur préinscription.

Après avoir accusé le coup financier de la réforme des rythmes scolaires, soit 600 000 € pour le seul samedi matin, la Ville refuse de financer cette dépense non budgétée.

Considérant que les familles n’ont pas non plus à payer cette matinée d’enseignement non rattrapée, où les enseignants sont payés sur budget de l’Education nationale, la Ville adressera la facture de la demi-journée au Ministère de l’Education nationale.

Articles similaires

10 ans de jumelage avec Ramat Ha-sharon

Par Sylvain BERRIOS – Sur l’invitation du Maire de Ramat Ha-sharon, Avi Gruber, je me suis rendu au Nord de Tel-Aviv pour célébrer les 10 ans du jumelage et témoigner directement des liens qui unissent nos deux communes.

Big Jump 2019

Par Sylvain BERRIOS – Cette année, la Marne n’a jamais été aussi propre et aussi chaude! A cette occasion, nous avons installé pour la première fois une « piscine naturelle » dans notre rivière. Quand l’esprit du beach est de retour dans notre… Lire l’article

NOUVEAU : DÉCOUVREZ LE PARCATOUTOU !

Par Sylvain BERRIOS – Inauguré ce Mercredi 3 Juillet , le Parcatoutou est un espace d’exercice et de détente canin de 400 m2. Situé sur la place du 8 mai 1945, en face du bureau de Poste de l’avenue Foch, ce… Lire l’article