Menu

La Cour des Comptes rappelle l’urgence à agir pour améliorer la qualité des Transports en Ile-de-France

La Cour des Comptes rappelle l’urgence à agir pour améliorer la qualité des Transports en Ile-de-France

Par Sylvain Berrios – Dans son rapport annuel 2016, la Cour des Comptes publie ses recommandations relatives aux transports en Ile-de-France. Cinq ans après la publication d’un rapport thématique sur ce sujet, la Cour des Comptes a procédé à une enquête pour mesurer les évolutions opérées.

Des progrès ont été relevés : augmentation des investissements, mise en place d’indicateurs de satisfactions, transparence des comptes, meilleures informations délivrées aux usagers. Néanmoins ces progrès ne peuvent masquer les insuffisances pointées. Celles-ci ne surprendront pas les usagers quotidiens des transports en commun franciliens : retards des trains, dégradations du service, vétusté des infrastructures, interruptions trop nombreuses du trafic, etc.

La Cour des Comptes marque des inquiétudes qui font écho à celles des usagers. Tout d’abord, si les projets Eole, Grand Paris Express et CDG-Express sont nécessaires tant l’asphyxie actuelle des transports en commun est criante, leur financement pour un montant consolidé de 37 milliards d’euros est incertain, voire hypothétique comme le souligne les magistrats financiers. En effet, le financement de ces nouvelles infrastructures a été fragilisé par les décisions non-budgétisées prises par le Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF) en 2015, notamment le tarif unique des forfaits Navigo et Imagine’R. La nouvelle présidente de la Région Ile-de-France a ainsi dû faire face à une impasse budgétaire de 300 millions d’euros sur l’exercice 2016 et a malgré tout réussi à pérenniser ce tarif unique pour l’année 2016.

Ensuite, la Cour des Comptes souligne une inquiétude qui apparaît comme une évidence aux centaines de milliers de Franciliens qui ont besoin pour travailler, pour se rendre à l’Université, pour se soigner ou encore pour se divertir de se rendre à Paris. Ainsi les magistrats financiers demandent que l’on évite « que des mesures insuffisamment ciblées de dissuasion de l’usage de l’automobile aient pour effet d’accroître le trafic sur les tronçons ferroviaires déjà saturés. » De façon claire, la Cour des Comptes s’inquiète des conséquences sur des infrastructures vieillissantes saturées et sur la qualité de service déjà dégradée dues aux décisions sans concertation de la Maire de Paris, Anne Hidalgo, de fermer les voies sur berges.

Enfin, le rapport de la Cour des Comptes réitère sa recommandation de 2010 de définir comme une priorité absolue l’entretien et la maintenance du réseau Transilien. Néanmoins, ces remarques étayées de la Cour des Comptes ne sont pas les plus inquiétantes. Le plus inquiétant est l’inertie irresponsable de la région Ile-de-France au cours de la Présidence de Jean-Paul Huchon face à ces remarques déjà formulées en 2010. Il y a désormais urgence à agir.

Articles similaires

Avant-première de Champagne !

Par Sylvain BERRIOS – Salle pleine au cinéma municipal les 4 Delta pour l’avant première de Champagne! Toute l’équipe du film sera là pour rencontrer les spectateurs : Nicolas Vanier, Elsa Zylberstein, François Xavier Demaison, Éric Elmosino et Stéphane De Groodt.

Conseil municipal

Par Sylvain BERRIOS – Ce soir Conseil municipal à 19h, retransmis en direct sur saint-maur.com, sur la page Facebook de la ville et sur YouTube. Au menu la demande d’autorisation préfectorale de baignade dans la Marne, le soutien à l’association «… Lire l’article

1ère édition du festival Scène et Jardin

Par Sylvain BERRIOS – Les élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) et son directeur Bruno Mantovani mettent toute leur passion pour ce 1er festival. Partout venez écouter et découvrir les talents de nos musiciens. Rappelons que le CRR est un… Lire l’article