Menu

Circulation à Paris : alors qu’un livre confirme la prise d’otage scandaleuse de la banlieue par Anne Hidalgo, les Maires doivent se mobiliser pour se faire entendre.

Circulation à Paris : alors qu’un livre confirme la prise d’otage scandaleuse de la banlieue par Anne Hidalgo, les Maires doivent se mobiliser pour se faire entendre.

Par Sylvain Berrios – Proposant une enquête fouillée sur la gestion de l’actuelle Maire de Paris, deux journalistes publient un ouvrage, Notre Drame de Paris, qui pointe les effets de la politique d’Anne Hidalgo sur la circulation parisienne. Ils soulignent notamment les effets désastreux de la fermeture de la voie Georges Pompidou.

En septembre 2016, lorsque la Maire de Paris décide brutalement de fermer la voie sur berge rive droite à la circulation automobile, s’ensuit un blocage immédiat de la capitale : « Les 45000 voitures et camionnettes qui transitent chaque jour par cette artère essentielle ont dû se reporter sur d’autres itinéraires, en particulier le boulevard Saint-Germain jusque-là fluide, aussitôt saturé. Des rues adjacentes sont devenues impraticables. Les temps de trajet se sont allongés dans Paris intra-muros de dix, quinze ou vingt minutes », écrivent les auteurs Airy Routier et Nadia Le Brun.

Et les auteurs de poursuivre en dénonçant des embouteillages qui auraient été créés sciemment. Pire, ils dénoncent les mensonges d’une communication partiale : « sans donner de chiffres, elle affirme que le report de circulation des berges de la Seine vers d’autres voies est moins important que prévu (…). En réalité, la mairie de Paris n’a rien mesuré du tout. Les capteurs pour évaluer les variations de trafic et de pollution n’ont même pas été installés ».

Enfin, le livre cite les premiers résultats de l’enquête menée par un comité d’experts indépendants réuni à l’initiative de la présidente de région, Valérie Pécresse. Ceux-ci dressent un constat clair : sur un an, les temps de parcours ont augmenté partout notamment sur le boulevard périphérique et sur l’A86. Il augmente ainsi de 22% sur l’A86 entre Thiais et Créteil (Val-de-Marne). Sur certains tronçons, le temps de parcours augmente même de 25%.

Si les conclusions de ce travail journalistique sont avérées, c’est un véritable scandale. On assiste à une asphyxie de la capitale, et à une prise d’otages durable des habitants de la Métropole du Grand Paris, en particulier ceux de la banlieue, contraints de prendre leur véhicule faute d’offre de transports suffisante.

Comme de nombreux maires, j’avais fait adopter par le Conseil municipal, le 23 juin 2016, un vœu dénonçant la décision unilatérale de la Ville de Paris, contraire aux conclusions du commissaire-enquêteur, et réclamé une vraie concertation incluant les communes du Val-de-Marne, qui examinerait toutes les conséquences des reports de circulation et le redéploiement de l’offre de transports. Le 28 novembre 2016, la Ville de Saint-Maur se joignait à l’Etablissement public Paris-Est-Marne-et-Bois pour déposer plainte.

Une deuxième fois à la veille d’une rentrée, les banlieusards vont découvrir, ébahis, de nouveaux travaux rive droite et rive gauche qui vont allonger les temps de parcours jusqu’à 30 minutes. Ceci rendra la situation encore plus explosive : s’il faut bloquer les camions poubelle de Paris qui viennent décharger dans le Val-de-Marne, nous le ferons !

Je demande que toute la lumière soit faite sur cette affaire, en particulier sur les campagnes de mesures non effectuées et sur la mise en œuvre de travaux de voirie destinés à masquer les effets pervers de la piétonisation, et sollicite le Président de la Métropole du Grand Paris pour examiner la question de manière globale avec le souci de défendre les intérêts de l’ensemble des habitants de la Métropole. Je demande au gouvernement de revenir sur les dispositions de la loi relative au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain, votée en catimini à la fin du quinquennat, qui restreint les compétences de l’Etat en matière de régulation de la circulation à Paris.

Pour visionner mon interview sur BFM Paris : cliquez ici.

Articles similaires

29e dictée de Saint-Maur

Par Sylvain BERRIOS – Seulement 2 fautes pour le grand vainqueur de la 29ème dictée de Ville de Saint Maur des Fossés qui aura rassemblée plus de 200 participants. Une mention spéciale à Kimberley Lüddeke (16ans) qui au titre de la… Lire l’article

Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées

Par Sylvain BERRIOS – Au cours de cette semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, la Ville de Saint Maur des Fossés s’est beaucoup mobilisée à l’instar du travail que nous effectuons tout au long de l’année. Mardi, j’ai reçu… Lire l’article

Commémoration de l’Armistice 2021

Par Sylvain BERRIOS – Plus de 8 millions de morts, 21 millions de blessés, 8 millions d’orphelins….et ce n’était donc pas la « der des der »… Hommage à celles et ceux qui ont fait notre histoire, notre liberté, à celles… Lire l’article