Menu

Elections législatives : faut-il sacrifier Saint-Maur aux impératifs nationaux?

Elections législatives : faut-il sacrifier Saint-Maur aux impératifs nationaux?

kaspiberriosDimanche, nous aurons à choisir notre député.

Conformément à mes engagements pris en 2014, j’ai choisi de ne pas être candidat aux législatives, et de me consacrer à Saint-Maur.
Au cours de ces dernières semaines, beaucoup d’entre vous sont venus me trouver pour me faire part de leur perplexité face à un choix important pour notre pays comme pour notre ville.

À chacun, j’ai répondu la même chose : la France a besoin d’une majorité de projet et non d’un blocage institutionnel.
Aujourd’hui, en réalité, la question de savoir si Emmanuel Macron aura une majorité est derrière nous. L’hypothèse d’une cohabitation est écartée.
La vraie question qui nous est posée au moment de choisir notre député est de savoir quel est le meilleur candidat pour nous représenter efficacement.
Depuis 2012, j’ai veillé à préserver le caractère particulier de notre circonscription, à prendre en compte et à préserver l’urbanisme à taille humaine que nous souhaitons conserver, à respecter notre environnement et en particulier nos bords de Marne, à lutter contre les nuisances aéroportuaires, à favoriser le développement de
grands projets tels que la construction de la gare du Grand Paris Express à Saint-Maur-Créteil, à mener le combat contre le tout béton et le tout logement social qui créent des ghettos sans régler le problème de l’accès au logement.
Fidèle aux convictions et aux valeurs auxquelles je crois, j’ai veillé en toutes circonstances à garantir l’indépendance et la singularité de Saint-Maur. Bien que siégeant dans l’opposition, j’ai conservé ce positionnement déterminé qui m’a permis par exemple d’obtenir que l’Etat revoie la loi sur les emprunts toxiques ; c’est ainsi
également que j’ai pu établir un dialogue constructif avec l’Etat et garantir, dans notre PLU, la préservation de notre cadre de vie et de notre urbanisme.
Pour poursuivre cette action volontariste, nous avons besoin d’un député solide.
André Kaspi a toute ma confiance.
C’est un élu local reconnu, compétent, et conscient des enjeux. Il a l’expérience et la connaissance des dossiers prioritaires pour notre circonscription. Il sera immédiatement opérationnel, et apte à faire entendre la voix de Saint-Maur au Parlement.

Sans rien renier de ses convictions, André Kaspi sera libre de voter, de proposer, de s’opposer, avec la pleine maîtrise des dossiers locaux. Il saura trouver la voie d’équilibre et de dialogue nécessaire.

Face à lui, les autres candidats ne semblent pas prendre la pleine mesure des enjeux. Par méconnaissance peut-être, aucun ne semble prêt à défendre nos services de proximité (commissariats, poste, pharmacies), à oeuvrer pour l’amélioration du RER A, ou à lutter contre les menaces environnementales que fait peser l’activité industrielle du port de Bonneuil.
À titre d’exemple, le candidat investi par En Marche, n’a aucun lien avec la circonscription. Issu des rangs du PS puis du Modem de Seine-Saint-Denis, il a été « parachuté » dans notre circonscription par SMS quinze jours avant le premier tour.
Et cela se ressent dans les propos qu’il tient publiquement : il a ainsi affirmé qu’il ne voyait pas le problème posé par la loi SRU, que le l’objectif de construire 9 000 logements sociaux n’était pas un sujet et qu’il était surpris qu’il n’y ait pas, dans notre Ville comme dans les communes voisines, plus d’immeubles…
Ce n’est guère étonnant : il est impossible de maîtriser du jour au lendemain les enjeux propres à un territoire et d’évaluer les marges d’action dont on disposera si l’on n’a pas une connaissance pointue des dossiers et acquis la conviction qu’une action volontariste était indispensable, fût-ce au prix d’un désaccord avec une logique majoritaire.

Dans notre circonscription des bords de Marne, nous avons toujours refusé les diktats partisans. Cet esprit d’indépendance nous a permis de nous rassembler lorsque l’essentiel était en jeu.
André Kaspi est un homme de convictions, qui habite la circonscription de longue date. C’est aussi un homme écouté et respecté au plan national. Grâce au soutien des élus municipaux, il saura porter efficacement les dossiers prioritaires pour notre cadre de vie et notre quotidien. Il saura faire preuve de discernement et d’esprit
de responsabilité. Il est et demeurera fidèle à ses engagements et à la circonscription.
Le 11 juin, pour notre circonscription des bords de Marne, je vous invite à vous rassembler nombreux derrière la candidature d’André Kaspi. Nous avons besoin de lui.
Je compte sur vous.

Share

Articles similaires

Officialisation du nouveau Conseil Municipal des Enfants

Par Sylvain BERRIOS – Ce mardi 17 octobre, les nouveaux élus du Conseil Municipal des Enfants ont pris leurs fonctions lors de la cérémonie d’officialisation à l’Hôtel de Ville. Le Conseil Municipal des Enfants est une assemblée de 40 enfants… Lire l’article

La ville de Saint-Maur victime d’une escroquerie

Par Sylvain Berrios – Parmi les objectifs de la majorité municipale, celui de la maîtrise des finances et de la dépense publique en est un essentiel. En même temps que la détoxification de la dette, une recherche d’économies permanentes a été… Lire l’article

Rimini et Hameln : un demi siècle de jumelage avec Saint-Maur

Par Sylvain BERRIOS – Les jumelles italienne et allemande de Saint-Maur ont envoyé leurs délégations ce week-end pour renforcer les liens qui nous unissent depuis 1967 pour l’une et 1968 pour l’autre. En effet, le maire de Hameln est venu… Lire l’article