Menu

Saint-Maur : la majorité municipale demande au maire de démissionner

mairiesaintmaurPar Sylvain Berrios – Lors du Conseil municipal du 11 octobre dernier, j’ai exprimé publiquement mon opposition à deux délibérations budgétaires, mettant ainsi le maire de Saint-Maur en minorité au sein du Conseil municipal.

Cette décision n’a pas été facile à prendre, tant à titre personnel qu’en qualité d’élu municipal. A titre personnel parce que mon engagement politique a été marqué par un soutien indéfectible à Henri Plagnol depuis 20 ans, y compris lorsque les soutiens étaient peu nombreux. En qualité d’élu municipal, parce que le travail accompli depuis plus de 4 ans par l’équipe municipale est remarquable et passionnant.
Néanmoins depuis quelques mois nous constatons une dérive de l’action municipale. Un malaise s’est installé au sein de la municipalité, du personnel communal et au-delà des Saint-Mauriens. Il reflète une exaspération croissante pour ne pas dire un rejet de l’exercice de l’autorité municipale.
Je suis très inquiet pour l’avenir de Saint-Maur, l’implication personnelle d’Henri Plagnol dans les affaires municipales n’est pas suffisante et certainement pas à la hauteur des enjeux. En effet, alors que notre ville doit faire face à des défis immenses, l’absence d’une vraie vision stratégique pour l’avenir de Saint-Maur est un problème fondamental.
Les deux délibérations budgétaires auxquelles je me suis opposé en sont une parfaite illustration. D’un côté il était proposé de voter une décision budgétaire modificative marquée par une hausse très importante des dépenses de fonctionnement et notamment de communication, de l’autre il était proposé une augmentation de 23% de la fiscalité des commerçants et des entreprises faisant plus de 100 000 € de chiffre d’affaires. L’incapacité à maîtriser les dépenses publiques entraîne mécaniquement une hausse très forte des impôts, sans aucune proposition de vision à moyen et long terme pour la commune.
Après avoir échangé avec bon nombre de Saint-Mauriens, après avoir essayé en vain d’alerter Henri Plagnol sur cette situation, j’ai décidé d’agir et d’emprunter une autre voie afin de rester fidèle et loyal aux Saint-Mauriens qui m’ont élu et qui me font confiance, afin de respecter les engagements pris.
Le mercredi 16 octobre, les élus municipaux ont demandé à Henri Plagnol de prendre acte de la constitution d’une nouvelle majorité municipale, de se démettre de son mandat de maire et de ne pas bloquer plus longtemps le fonctionnement de la ville.
Dans les jours et les semaines qui viennent, j’espère pouvoir rencontrer et échanger avec le plus grand nombre de Saint-Mauriens sur cette situation et sur les nouvelles perspectives pour notre ville.
Les 29 premiers élus signataires de l’appel à la démission du Maire (soit plus de la majorité absolue du conseil municipal) :
Maires-adjoints : Sylvain Berrios, Annie Bigand, Nicole Cercley, André Kaspi, Pascale Luciani, Gérard Allouche, Chantal Pozzana, Joseph Gicquel, Pascale Chevrier, Yves Dayan, Catherine Juan, Jean-François Le Helloco, Laurence Coulon, Muriel Devaux
Conseillers municipaux : Jacques-Nicolas De Weck, Jean Plagne, Jacqueline Viscardi, Valérie Fiastre, Stéphane Cardarelli, Anne David, Claude Soussy, Geneviève Gautrand, Carole Drai, Luc Gras, Bernard Verneau, Jasmine Camara, Roméo De Amorim, Valérie Chazette, Philippe Vidoni
Colisitiers de la liste Ensemble Pour Saint-Maur : Nazan Erol, Ingrid Leroy, Patrice Meunier
Share

Articles similaires

Elections législatives : faut-il sacrifier Saint-Maur aux impératifs nationaux?

Dimanche, nous aurons à choisir notre député. Conformément à mes engagements pris en 2014, j’ai choisi de ne pas être candidat aux législatives, et de me consacrer à Saint-Maur. Au cours de ces dernières semaines, beaucoup d’entre vous sont venus me… Lire l’article

Saint-Maur, le choix d’une vie

Par Sylvain BERRIOS – Les 11 et 18 juin prochains auront lieu les élections législatives. Elu député en 2012, je suis Maire de Saint-Maur depuis 2014. J’ai été l’un des rares parlementaires de droite à voter la loi sur l’interdiction… Lire l’article

Présidentielle 2017 : Un choix de conscience pour une France fracturée.

Par Sylvain BERRIOS – Les Français se sont exprimés lors du premier tour de l’élection présidentielle et ils ont tranché : Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le second tour. J’ai soutenu François Fillon, le candidat de ma… Lire l’article