Menu

Fermeture des écoles le 13 octobre : la détermination et le bon sens l’emportent

berriosqagPar Sylvain Berrios – Lors des questions au gouvernement, j’ai interrogé Najat Vallaud-Belkacem sur la fermeture des écoles du 13 octobre (voir mon intervention).

En effet, la réforme des rythmes scolaires repose sur l’obligation de cinq matinées de cours par semaine dès la maternelle. A la rentrée, le gouvernement a traîné des maires devant les tribunaux parce qu’ils refusaient la mise en place d’une matinée d’école supplémentaire.

Or, le 25 septembre dernier, l’Education nationale s’est affranchie de cette contrainte un mois après la rentrée en décidant de fermer les écoles pour les enfants quatre matinées par an, afin de permettre la tenue d’une consultation des enseignants.

Dans de nombreux rectorats, la date de la première matinée de fermeture des écoles a été arrêtée le lundi 13 octobre sans mise en place de service minimum d’accueil. Qui va donc organiser et payer l’accueil des enfants ?

Prenons l’exemple de Saint-Maur où la plupart des parents font une heure de trajet matin et soir en RER pour aller travailler tout en sachant qu’ils devraient poser une demi-journée un lundi matin pour garder leurs enfants et arriver à 15h au travail, pour en repartir à 18h… Ainsi, il aurait fallu mobiliser du personnel en retraite, du personnel municipal, des Etaps et des maîtres-nageurs pour proposer aux familles aux abois une garderie pour les 6500 enfants saint-mauriens.

Dans le Val-de-Marne, nous avons été un certain nombre de parlementaires à signer une lettre restée sans réponse demandant le report de cette demi-journée. L’ensemble des syndicats s’est prononcé contre cette demi-journée d’école fermée. Les fédérations de parents d’élèves ont déposé une requête en référé pour annuler la décision de la Rectrice qui refuse tout dialogue. Pourtant, dans un courrier adressé au président de l’association des Maires de France, la ministre avait indiqué être attentive aux problèmes rencontrés.

Aussi, ai-je demandé à Madame la Ministre de donner des instructions fermes aux recteurs afin que cette journée de consultation du 13 octobre soit reportée un mercredi ou un samedi matin. Cette dernière m’a indiqué sa volonté de donner une suite favorable à notre demande. Il m’a été confirmé par la directrice académique que les enfants iront à l’école normalement le 13 octobre. La Ministre s’est rangée aux arguments de bon sens des élus et des parents d’élèves, aux arguments juridiques également des fédérations. Bravo à tous pour cette mobilisation qui a permis d’obtenir satisfaction.

Share

Articles similaires

Elections législatives : faut-il sacrifier Saint-Maur aux impératifs nationaux?

Dimanche, nous aurons à choisir notre député. Conformément à mes engagements pris en 2014, j’ai choisi de ne pas être candidat aux législatives, et de me consacrer à Saint-Maur. Au cours de ces dernières semaines, beaucoup d’entre vous sont venus me… Lire l’article

Saint-Maur, le choix d’une vie

Par Sylvain BERRIOS – Les 11 et 18 juin prochains auront lieu les élections législatives. Elu député en 2012, je suis Maire de Saint-Maur depuis 2014. J’ai été l’un des rares parlementaires de droite à voter la loi sur l’interdiction… Lire l’article

Présidentielle 2017 : Un choix de conscience pour une France fracturée.

Par Sylvain BERRIOS – Les Français se sont exprimés lors du premier tour de l’élection présidentielle et ils ont tranché : Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le second tour. J’ai soutenu François Fillon, le candidat de ma… Lire l’article