Menu

Présidentielle 2017 : Un choix de conscience pour une France fracturée.

Présidentielle 2017 : Un choix de conscience pour une France fracturée.

Par Sylvain BERRIOS – Les Français se sont exprimés lors du premier tour de l’élection présidentielle et ils ont tranché : Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le second tour.

J’ai soutenu François Fillon, le candidat de ma famille politique. Nous avons été éliminés.

Contrairement aux pronostics et nombreux commentaires, cela n’a pas été le scrutin de l’indécision. La participation massive démontre la vitalité démocratique de notre pays et c’est heureux.

Les résultats de ce premier tour appellent de nombreuses réflexions.

Parmi les soutiens des candidats éliminés, la tristesse, la déception, l’amertume, la colère peuvent parfois dominer.

J’entends depuis dimanche certains vouloir imposer une consigne de vote, impérative, martelée comme une évidence.

Mais les résultats du premier tour montrent une France fracturée géographiquement, tiraillée entre les villes et les campagnes, écartelée entre les catégories socio-professionnelles, divisée entre les générations, opposant les Français à leur « classe politique ». Quatre candidats qui se répartissent plus de 80% des suffrages, chacun d’eux leader d’une catégorie mais incapable de transcender ces nouveaux clivages.

Dès lors, il appartient aux candidats encore en lice de démontrer leur capacité de rassemblement, conjugaison de leur personnalité, de leur programme, de leurs valeurs. Cette démonstration est d’autant plus nécessaire que l’élection présidentielle doit être une solution pour le pays et non un nouveau problème.

Pourtant, depuis dimanche, les deux finalistes n’ont pas entamé cette démarche de réconciliation. Pire, nous observons, médusés, les uns et les autres jeter l’opprobre sur ceux qui s’interrogent, qui hésitent, ou qui font un choix différent au sein de leur famille politique.

Pour ma part, je ne suis en accord avec aucun des deux programmes présentés par les candidats du second tour. Mais cela, nous pourrons le trancher lors des élections législatives.

Dès lors, il appartient à chacun d’entre nous de choisir en conscience.

J’aime mon pays, son Histoire. Je suis fier des valeurs que la France porte dans le monde comme un témoignage vivant, universel, de démocratie. Comme un témoignage d’avenir aussi. J’invite à cet égard à lire ou à relire notre Constitution et son formidable préambule. C’est la source de mon engagement politique, d’abord auprès de François Léotard, puis de Jacques Chirac et enfin de Nicolas Sarkozy. Le refus des extrêmismes a été une ligne directrice fondamentale de cet engagement, cela n’a pas changé. C’est une valeur consubstantielle à ma famille politique. Et cela en revanche, nous devons le trancher lors du second tour de l’élection présidentielle.

C’est pourquoi, dimanche 7 mai, je ne donnerai aucune chance au Front National d’accéder à la Présidence de la République.

Share

Articles similaires

Rencontre de Jean-Marc Mormeck avec les lycéens de Condorcet

Par Sylvain BERRIOS – Jean-Marc MORMECK, Délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer et sextuple champion du monde de boxe est venu rencontrer les élèves des classes de 1ère année de BTS, de TES3 et un groupe d’élèves… Lire l’article

Signature de la convention de coopération entre le CHIC et la clinique Métivet

Par Sylvain BERRIOS – Ce mardi 7 novembre, la Ville de Saint-Maur accueillait la signature de la convention de coopération en matière de périnatalité entre le CHIC et la Clinique Métivet. La signature de cette convention par Stéphane PARDOUX, directeur… Lire l’article

Présidence des Républicains – Florence PORTELLI à Saint-Maur

Par Sylvain BERRIOS – Jeudi 9 Novembre à 19h30, j’accueillerai Florence PORTELLI dans le cadre de l’élection à la présidence des Républicains des 10 et 17 décembre prochain. Rendez-vous à Saint-Maur le jeudi 9 novembre à 19h30 en salle des… Lire l’article