Menu

La ville de Saint-Maur s’est engagée dans un ambitieux programme d’accueil des « tout-petit »

Jardin d'enfantsLa garde d’enfants constitue souvent un vrai casse-tête pour les parents qui travaillent. A Saint-Maur, pendant de longues années la mairie n’a pas souhaité s’inscrire dans une démarche volontaire, à tel point que le sous-équipement manifeste, en crèche notamment, devenait un vrai handicap pour l’attractivité de la ville et son dynamisme.
Bien décidé à combler ce retard, Henri Plagnol a confié à Patricia Denis-Ribeiro – maire-adjoint de la ville de Saint-Maur – et Dominique Monin – conseillère municipale – le soin d’établir un programme de mandature visant à développer tous les modes de garde d’enfants, à domicile, chez une assistante maternelle ou encore en crèche.
L’objectif minimum de ce programme pour la petite enfance, est d’augmenter de 50% au moins la capacité d’accueil pour les « tout-petit »
Plusieurs initiatives ont vu le jour, telle que l’allocation pour les parents qui choisissent une assitante maternelle.
Autre initiative, le recours à des crèches privées qui permet, dans un délai très court et sans que la ville ait à supporter l’investissement, d’augmenter rapidement le nombre de berceaux disponibles. Lors du Conseil municipal du 24 septembre, la majorité municipale a ainsi voté la réservation de 55 berceaux dans le secteur d’Adamville/La Pie auprès de la société « Tout petit monde ». Ces places de crèches sont soumises à la même réglementation que les places de crèches municipales. D’ailleurs la ville pourra bénéficier de versements de prestations lors de la signature du contrat enfance avec la CAF.
Le maire a rappelé sa volonté d’aller vite et d’atteindre voir de dépasser l’objectif initial, car les Saint-Mauriens n’ont pas à payer indéfiniment l’immobilisme passé.
L’opposition PS/PC/Villages dans la Ville, après avoir beaucoup tergiversé et critiqué, a finalement voté en ordre dispersé.

Share

Articles similaires

Elections législatives : faut-il sacrifier Saint-Maur aux impératifs nationaux?

Dimanche, nous aurons à choisir notre député. Conformément à mes engagements pris en 2014, j’ai choisi de ne pas être candidat aux législatives, et de me consacrer à Saint-Maur. Au cours de ces dernières semaines, beaucoup d’entre vous sont venus me… Lire l’article

Saint-Maur, le choix d’une vie

Par Sylvain BERRIOS – Les 11 et 18 juin prochains auront lieu les élections législatives. Elu député en 2012, je suis Maire de Saint-Maur depuis 2014. J’ai été l’un des rares parlementaires de droite à voter la loi sur l’interdiction… Lire l’article

Présidentielle 2017 : Un choix de conscience pour une France fracturée.

Par Sylvain BERRIOS – Les Français se sont exprimés lors du premier tour de l’élection présidentielle et ils ont tranché : Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le second tour. J’ai soutenu François Fillon, le candidat de ma… Lire l’article