Menu

Usine Eiffage : Sylvain Berrios rappelle à l’Etat ses obligations en matière de santé publique

Berrios-EiffagePar Sylvain Berrios – J’ai interpelé la  ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie sur les activités de la centrale d’enrobage Eiffage, nouvelle installation classée du Port de Bonneuil-sur-Marne, ses effets sur l’environnement, la sécurité des populations, la santé publique, et sur la nécessité de produire une étude d’impact globale à l’échelle du territoire occupé par le Port  et de ses abord (vidéo de l’intervention).

La situation géographique du Port de Bonneuil-sur-Marne est sensible : 186 hectares à usage industriel, longés par  le milieu naturel vulnérable d’une boucle de la Marne, et entourés par un tissu urbain dense avec plus de 50 000 habitants à moins d’un kilomètre.

En particulier, la ville de Saint-Maur-des-Fossés se trouve dans l’axe des vents dominants, ce qui la rend vulnérable aux rejets atmosphériques. L’implantation en 2011 de la centrale d’enrobage de  la société Eiffage, avec la possibilité notamment d’utiliser le lignite comme source d’énergie, suscite des interrogations et des inquiétudes pour la santé publique et l’environnement, du fait des rejets atmosphériques et des nuisances olfactives persistantes et violentes.

J’ai donc demandé à la ministre la réalisation d’une étude d’impacts globale et indépendante  sur l’ensemble des effets cumulés des diverses activités sur un territoire élargi dans et aux abords du Port de Bonneuil-sur-Marne et que toutes les mesures d’évitement, de réduction, et de compensation, pour l’environnement et la santé publique, soient prises sans attendre.

Cette dernière a reconnu que l’usine est une installation soumise à autorisation au titre de la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement. En outre, dans les zones particulièrement concernées par des dépassements de valeurs limites de polluants dans l’air, l’État met en place un plan de protection de l’atmosphère. Toute la région Île-de-France est visée par un plan en cours de révision qui sera signé le 25 mars prochain. Selon la ministre, suite à un investissement important, Eiffage est parvenu à maîtriser ces dégagements. Avant et après le démarrage de la centrale, plusieurs campagnes de mesure de la qualité de l’air ambiant à proximité du site ont été réalisées par Eiffage, sous le contrôle des services de l’État, de la direction régionale et interdépartementale de l’énergie et de l’environnement et de l’agence régionale de santé. Pour l’instant, les résultats n’ont pas mis en évidence de risque sanitaire pour les populations.

Dans ma réponse à la ministre, j’ai rappelé que la ville de Saint-Maur-des-Fossés avait rendu un avis négatif lors de l’enquête publique et que les nuisances olfactives demeurent. 3 000 Saint-Mauriens se sont manifesté et continueront de le faire.

Il faut mesurer l’impact global des installations classées de ce site. Le port de Bonneuil-sur-Marne doit pouvoir vivre avec son environnement. Pour cela, il faut impérativement que les populations soient rassurées, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Share

Articles similaires

Hommage à Yves Dayan

Par Sylvain BERRIOS – Maire-adjoint aux anciens combattants, à l’animation et à la vie musicale de 2008 à 2014, Yves DAYAN nous a quittés le 15 septembre dernier. Ce samedi 2 décembre, un hommage lui était rendu dans la salle… Lire l’article

Installation du Conseil Consultatif des Jeunes

Par Sylvain BERRIOS – Lors du Conseil municipal du 29 juin dernier, la Ville de Saint-Maur a décidé de créer le Conseil Consultatif des Jeunes (CCJ). Il est important de donner une place privilégiée à la Jeunesse. C’est déjà le… Lire l’article

Les élus du CME au travail !

Par Sylvain BERRIOS – Après la remise de leurs écharpes de conseillers le 17 octobre dernier, nos jeunes élus du Conseil Municipal des Enfants sont entrés dans le vif du sujet ce samedi 25 novembre 2017. Après une visite de… Lire l’article