Menu

M. le Président, ne sacrifiez pas la Défense nationale

Défense-BerriosPar Sylvain Berrios – Avec mes collègues députés UMP, membres de la commission de la Défense de l’Assemblée nationale, nous avons de très vives inquiétudes quant aux diverses informations circulant sur la future parution du Livre blanc et ses conséquences sur la loi de programmation militaire.

Le président de la République ne doit pas se servir du budget de la défense comme d’une variable d’ajustement budgétaire. Il est impératif que les arbitrages rendus dans les prochaines semaines permettent la sauvegarde de notre outil de défense.

Il n’est pas admissible, à l’heure où nos soldats sont engagés sur le terrain et démontrent au quotidien leur compétence et leur professionnalisme, de faire peser sur nos forces armées de telles menaces.

Dans les dix ans à venir, le budget de la Défense passerait ainsi de 30 milliards d’euros environ à 20 milliards d’euros : une telle diminution représenterait ainsi une baisse du budget de la défense de près d’un tiers.

Si l’actuel gouvernement est en mesure de se féliciter de l’intervention de la France au Mali, c’est en réalité grâce aux budgets établis sous le précédent gouvernement de droite, qui avait maintenu un outil militaire performant malgré les économies qu’il avait dû pratiquer.

A l’approche des conclusions du nouveau Livre blanc, les milieux militaires et industriels redoutent un effondrement du budget de la défense et des coupes claires dans les effectifs, qui déclasseraient définitivement la France sur la scène internationale. Avec les parlementaires UMP, membres de la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées, nous veillerons à préserver la capacité militaire de la Nation, qui ne saurait être torpillée par les députés Socialistes et Verts à un moment où l’instabilité mondiale commande la plus grande prudence. Enfin, face à ces enjeux, la France doit sortir de son isolement et retrouver la voie du dialogue avec ses partenaires naturels, particulièrement dans le domaine de la coopération et des investissements militaires.

Share

Articles similaires

Elections législatives : faut-il sacrifier Saint-Maur aux impératifs nationaux?

Dimanche, nous aurons à choisir notre député. Conformément à mes engagements pris en 2014, j’ai choisi de ne pas être candidat aux législatives, et de me consacrer à Saint-Maur. Au cours de ces dernières semaines, beaucoup d’entre vous sont venus me… Lire l’article

Saint-Maur, le choix d’une vie

Par Sylvain BERRIOS – Les 11 et 18 juin prochains auront lieu les élections législatives. Elu député en 2012, je suis Maire de Saint-Maur depuis 2014. J’ai été l’un des rares parlementaires de droite à voter la loi sur l’interdiction… Lire l’article

Présidentielle 2017 : Un choix de conscience pour une France fracturée.

Par Sylvain BERRIOS – Les Français se sont exprimés lors du premier tour de l’élection présidentielle et ils ont tranché : Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le second tour. J’ai soutenu François Fillon, le candidat de ma… Lire l’article