Menu

Le Conseil constitutionnel donne raison à Sylvain Berrios

berriosconseilconstitutionnelPar Sylvain Berrios – Lors de l’examen du projet de loi de finances 2014, j’ai déposé un amendement visant à annuler la validation des prêts bancaires litigieux, dits emprunts toxiques ou structurés. Les Sages du Conseil constitutionnel ont repris le raisonnement de mon amendement et censuré l’article 92 du projet de loi de finances consacré aux emprunts toxiques suite au recours déposé avec mes collègues parlementaires des groupes UMP et UDI.

Le Gouvernement avait souhaité rendre valides, rétroactivement, les contrats de prêts signés en l’absence de mention du TEG (taux global effectif). Il s’agissait d’éviter les contentieux juridiques (aujourd’hui entre 200 et 250 déposés auprès de Dexia) qui pourraient avoir pour conséquence une nécessaire recapitalisation par l’Etat de la Sfil, nouvelle structure de financement des collectivités qui gère les anciennes activités de Dexia.

Le rôle de l’État ne peut être de prendre parti dans un conflit entre les collectivités locales et les établissements de crédit, mais de permettre aux collectivités locales d’exercer pleinement leurs prérogatives. Malheureusement, le Gouvernement souhaite préparer rapidement un nouveau dispositif législatif similaire à celui censuré. Je reste vigilant aux mesures que le Gouvernement entend prendre pour aider les collectivités territoriales ayant souscrit des emprunts toxiques.

 

Share

Articles similaires

Elections législatives : faut-il sacrifier Saint-Maur aux impératifs nationaux?

Dimanche, nous aurons à choisir notre député. Conformément à mes engagements pris en 2014, j’ai choisi de ne pas être candidat aux législatives, et de me consacrer à Saint-Maur. Au cours de ces dernières semaines, beaucoup d’entre vous sont venus me… Lire l’article

Saint-Maur, le choix d’une vie

Par Sylvain BERRIOS – Les 11 et 18 juin prochains auront lieu les élections législatives. Elu député en 2012, je suis Maire de Saint-Maur depuis 2014. J’ai été l’un des rares parlementaires de droite à voter la loi sur l’interdiction… Lire l’article

Présidentielle 2017 : Un choix de conscience pour une France fracturée.

Par Sylvain BERRIOS – Les Français se sont exprimés lors du premier tour de l’élection présidentielle et ils ont tranché : Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le second tour. J’ai soutenu François Fillon, le candidat de ma… Lire l’article