Menu

Conseil général du Val-de-Marne : le président Favier rappelé à l’ordre par les magistrats de la Chambre Régionale des Comptes

exclamationVoilà longtemps déjà que le président du Conseil général du Val-de-Marne a engagé un bras de fer politicien avec le représentant de l’Etat. L’exécutif PC/PS de l’assemblée départementale avait bâti toute sa stratégie budgétaire depuis plusieurs années sur l’augmentation des droits de mutation, n’hésitant pas à engager des dépenses publiques très importantes en dehors de ses compétences propres, sans tenir compte de la versatilité du marché immobilier sur lequel repose ces droits de mutation. Face à la crise et au retournement du marché, plutôt que de se remettre en cause, le président du Conseil général Christian Favier a préféré accuser l’Etat et le gouvernement de défaut de financement des actions sociales du département, jusqu’à inscrire une recette sans justification de 82 millions d’euros au budget primitif 2011…évidement juste avant les élections cantonales. Si cette manœuvre a permis à la majorité départementale de fanfaronner pendant le scrutin, aujourd’hui elle est rappelée à l’ordre et à la dure réalité budgétaire par le président de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) en personne! Ainsi dans son avis définitif sur la sincérité des comptes du Conseil général du Val-de-Marne rendu le 6 mai 2011 suite à la saisie de la CRC par le préfet, les magistrats indiquent que les dépenses et les recettes n’ont pas été évaluées de façon sincère. Le président du Conseil général a dû en toute hâte convoquer l’assemblée départementale pour adopter un nouveau budget dès le 6 juin 2011!

Par Sylvain Berrios – Saint-Maur

Share

Articles similaires

Elections législatives : faut-il sacrifier Saint-Maur aux impératifs nationaux?

Dimanche, nous aurons à choisir notre député. Conformément à mes engagements pris en 2014, j’ai choisi de ne pas être candidat aux législatives, et de me consacrer à Saint-Maur. Au cours de ces dernières semaines, beaucoup d’entre vous sont venus me… Lire l’article

Saint-Maur, le choix d’une vie

Par Sylvain BERRIOS – Les 11 et 18 juin prochains auront lieu les élections législatives. Elu député en 2012, je suis Maire de Saint-Maur depuis 2014. J’ai été l’un des rares parlementaires de droite à voter la loi sur l’interdiction… Lire l’article

Présidentielle 2017 : Un choix de conscience pour une France fracturée.

Par Sylvain BERRIOS – Les Français se sont exprimés lors du premier tour de l’élection présidentielle et ils ont tranché : Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le second tour. J’ai soutenu François Fillon, le candidat de ma… Lire l’article